Aller au contenu principal

[Re]découvrir : un regard Animal !

Dans le cadre de sa participation à la manifestation régionale Patrimoines écrits en Bourgogne-Franche-Comté 2019, la Bibliothèque municipale de Chalon-sur-Saône vous propose de [Re]découvrir, du 17 au 22 septembre, cinq ouvrages sélectionnés pour les rencontres de L’Instant patrimoine, passées ou à venir.

Ces ouvrages ont tous un point commun, leur thématique.  En effet, chacun d’eux, propose une, ou plusieurs visions, du règne animal : représentation réaliste, imaginaire, allégorique ou fantastique, ou encore approche littéraire, scientifique, historique, artistique…

Thème récurrent et inépuisable, l’Animal a forcé l’homme à puiser dans son imaginaire pour en aborder les multiples facettes.

Depuis les origines, l’animal est une source d’inspiration incarnant le bien comme le mal. Il deviendra au fil des siècles un sujet d’étude scientifique, un motif iconographique, un être fantastique ou encore un propos littéraire.

Cette présentation est avant tout une invitation à [Re]découvir quelques documents « remarquables» : de l’Historia Animalium de Gesner au Cortège d’Orphée de Guillaume Apollinaire, en passant par les Métamorphoses d’Ovide ou les caricatures de Grandville, sans oublier les globes céleste et terrestre de la bibliothèque.

Un regard … Animal ! 

L’Instant patrimoine est un rendez-vous régulièrement proposé le samedi après-midi. Sur inscription.

En une heure, découvrez un ouvrage ancien, rare ou précieux, et habituellement soigneusement conservé à l’abri des regards… De quoi combler les esprits curieux !

Conrad Gesner

Conradi Guesneri Historia animaliumGravure de porc épic

Zurich : Christ. Froschover, 1551

4 parties en 3 vol.

[Rés. in-folio 234

La zoologie s'est vigoureusement développée à partir de la Renaissance, apportant une notable contribution à la vaste entreprise de découverte, de description, de dénomination, et plus tard, de classification des espèces.

Avec son traité publié en 1551, Historia animalium, ou Histoire des Animaux, Conrad Gesner, remarquable compilateur et monument d’érudition, a pour ambition de décrire toutes les espèces animales du monde. C’est pourquoi, compilant sources anciennes et connaissances nouvelles, l’ouvrage contient les descriptions d’animaux domestiques ou exotiques, sans exclure les animaux fantastiques.

Les descriptions sont complétées aussi souvent que possible par des illustrations : pas moins de 1 500 gravures sur bois réalisées à partir d’animaux vivants ou empaillés, de dessins réalisés par des correspondants ou de gravures copiées à partir d’ouvrages contemporains.

L’Historia animalium reste l’œuvre la plus célèbre de Gesner et servira de base à la plupart des traités de zoologie pendant près de deux siècles.

Ovide

Les Métamorphoses d’Ovide en latin et en français

Traduction de Pierre Du Ryer

Bruxelles : Fr. Foppens, 1677

[Rés. in-folio 466

 

Guillaume Apollinaire

Le Bestiaire ou Cortège d’Orphée

Illustrations de Bernard Lorjou

Paris : éditions d’Auteuil, 1965

[Rés. FB in-folio 21

Composées comme un ensemble de fables, Les Métamorphoses, constituent une œuvre monumentale de douze mille vers écrits au premier siècle de notre ère par le poète latin Ovide.

Ordonné chronologiquement, l’ouvrage dresse une galerie de transformations de dieux ou de héros, en bêtes, plantes ou autres éléments naturels. Il propose une réflexion sur l’homme et la vie, et par le biais des métamorphoses, une explication sur l’origine de certaines espèces animales ou végétales. Le thème de la métamorphose dit aussi l’unité du monde : l’humain, le divin et la nature ne sont pas aussi éloignés qu’on le pense puisque la métamorphose permet le passage entre ces trois univers.

L’œuvre est complexe et présente un foisonnement qui en fait sa richesse et explique pourquoi elle a inspiré de nombreux artistes de l'Antiquité jusqu'à nos jours. A l’Age classique notamment, de nombreuses éditions illustrées des Métamorphoses, en latin ou traduites, sont publiées. La présentation de l’une des éditions traduites par Pierre Du Ryer au XVIIe siècle, est l’occasion de se plonger dans ce long récit où les animaux tiennent toute leur place, aux côtés d’autres protagonistes, et par le jeu de l’allégorie.

Avec la période contemporaine l’engouement pour cette œuvre majeure est toujours présent. Ainsi, la figure d’Orphée suivi par son cortège d’animaux, figure tirée des Métamorphoses, a en particulier inspiré Apollinaire qui lui dédia son premier recueil de poèmes publié en 1911, Le Bestiaire, ou Cortège d’Orphée. La Bibliothèque en possède une édition illustrée par Bernard Lorjou en 1965 : une belle opportunité pour s’attarder sur le mythe et le personnage du poète-musicien, référence des poètes des temps modernes.

Double page de texte et de portrait d'Orphée

Représentation de la constellation du LionLouis Legrand

Globe terrestre et Globe céleste

Globes manuscrits de la première moitié du XVIIIe siècle.

[Est 593 et Est 594

Les globes de la salle d’étude de la bibliothèque portent de nombreuses représentations d’animaux.

Sur le globe céleste, ce sont des constellations sous la forme d’animaux représentés de manière fidèle comme la Grande Ourse, le Lion ou encore le Taureau. D’autres représentations peuvent aussi laisser libre court à l’imagination ou reprendre des traditions iconographique anciennes, comme celle de la Baleine. Quelques animaux mythologiques  apparaissent encore, tels Pégase ou le Capricorne.

Sur le globe terrestre cinquante-sept animaux marins figurent sous la forme de représentations monstrueuses. On peut toutefois reconnaître certains animaux parmi lesquels le requin, la baleine, le phoque, l’espadon, le poisson hérisson, le poisson volant. La méconnaissance de la faune marine et l’imaginaire des marins ont en effet parfois faussé la réalité. Seules quelques têtes de phoques aux traits familiers, apaisent les océans. Des animaux terrestres sont également présents, notamment un écureuil en Amérique du Nord.

Gravure caricature du dessinateur et des auteursCollectif

Scènes de la vie privée et publique des animaux : études de mœurs contemporaines

Publiées sous la direction de M. P.-J. Stahl ; vignettes par Grandville.

Paris : J. Hetzel et Paulin, 1842

[Rés. FA in-4 2

Scènes de la vie privée et publique des animaux a été édité au milieu du XIXe siècle par Pierre-Jules Hetzel, dans l’optique d’apporter une vision critique de l’époque par un biais inédit : contrairement aux fables où c’est l’Homme le raconteur, et les animaux l’objet de l’histoire, ce sont ici les animaux qui prennent la parole et jugent l’Homme.

On y rencontre, tour à tour, les peines de coeur d'une chatte française, répondant à celles de la chatte anglaise de Balzac, la vie et les opinions philosophiques d'un pingouin, les déboires d'un renard pris au piège et beaucoup d'autres histoires rocambolesques.

De nombreux écrivains célèbres, à l’image d’Honoré de Balzac, Charles Nodier ou encore Alfred de Musset ont collaboré à cette œuvre qui connut un succès fulgurant. Chaque texte a été illustré par le maître du zoomorphisme français, Grandville.